Le fleuret

L’arme

Le fleuret est une arme d’estoc, c’est-à-dire une arme dont les touches sont portées uniquement avec la pointe. Sa lame est flexible, relativement fine, et de section rectangulaire. Conçu comme arme d’entraînement au 17e siècle, le fleuret est aujourd’hui essentiellement utilisé dans l’escrime sportive. On y recourt également en escrime artistique.

Mesures d'un fleuret Coupe d'un fleuret

 

  Surface valable au fleuret
Poids maximal 500 g 17.6 oz
Longueur totale maximale 110 cm ft 7 in
Longueur maximale de la lame 90 cm 2 ft 11.5 in
Diamètre habituel de la coquille 9,5 cm .7 in
Diamètre maximal de la coquille 12 cm 4.7 in

Poignée française   Poignée italienne   Poignée orthopédique

Il y a trois types de poignées:

  • la poignée française (ou “poignée droite”), avec une poignée pleine, légèrement courbée

Poignée française

  • la poignée italienne avec une barre transversale environ 5 cm derrière la coquille et une courroie qui lie l’arme au poignet. La poignée italienne fournit une poignée légèrement plus forte, tandis que la française donne une plus grande liberté d’action aux doigts et au poignet.

Poignée italienne

  • La troisième forme est la poignée orthopédique qui est tenue comme un pistolet. Il s’agit de la poignée la plus utilisée de nos jours.

Poignée orthopédique

Au fleuret électrique, une pression de minimum 500 grammes sur la pointe est nécessaire pour valider une touche.

 

Les règles

La surface dite “valable” (celle où les touches sont considérées comme bonnes) exclut les bras, les jambes et la tête. Donc, seul le tronc (et le dos bien entendu) est valable. La surface valable n’a plus évolué depuis 1960.

L’escrimeur qui attaque le premier est prioritaire. Pour éviter d’être touché, l’adversaire  a trois options :

  • reculer pour se mettre hors de portée de l’adversaire.
  • “parer” l’attaque prendre une parade : il reprend alors la priorité et peut donc essayer de porter une touche, en faisant une riposte. C’est alors au tour du premier attaquant de faire une parade suivie d’une contre-riposte. Les “parades/ripostes” s’enchâinent jusqu’à ce que l’un des deux tireurs touche.
  • effectuer une “contre-attaque”, une attaque sur l’attaque… à ses risques et périls puisque, rappelons-nous, le premier attaquant est prioritaire et obtiendra le point en cas de touche simultanée.
    Apprendre plus sur les assauts

 

L’histoire

Le fleuret a été la première arme à être utilisée dans des compétitions internationales, autant chez les hommes que chez les femmes. L’escrime au fleuret a longtemps été un évènement international standard. Le fleuret individuel masculin est un des rares sports qui a fait partie de toutes les éditions des jeux olympique modernes. Le fleuret en équipe a débuté en 1904. Des médailles olympiques ont été attribués aux femmes au fleuret individuel depuis 1924 et en équipes depuis 1960.